Partagez|

It’s real …or not ? - Tokalah

avatar

Charlie Spencer


◘ Avatar : Rami Malek
◘ Crédits : JA
◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 74
◘ Jetons : 72
◘ Autres comptes : Newt le boulet, Terry le BG et Roman l'enfoiré
◘ Age du perso : 34 ans
◘ Emploi/loisirs : Ingénieur Cyber sécurité pour Price Corporation et Hackeur de génie
◘ Mes dons : Hacker
◘ Côté coeur : ... What ?
Ven 14 Déc - 14:48

It’s real …
Charlie & Tokalah



… Or not ?

Assis dans la rame de métro, Charlie se laissait entrainer de station en station… La capuche comme toujours relevée sur sa tête et le regard lointain, déconnecté et faisant peu cas des autres voyageurs. Comme à son habitude, il ne s’intéressait pas aux autres, silencieux, parfaitement effacé si ce n’est que son esprit demeurait cependant très actif. Tel un disque dur à plein régime dont les vibrations pouvaient limite se faire entendre. Les mains glacées enfouies dans les poches, il trainait toujours que son vieux hoodie noir sur le dos, rien d’autre pour le protéger du froid de plus en plus présent à New York. Les Noëleries approchaient à grands pas, ce n’était pas une bonne période pour lui, hooo que non, et de ce fait il avait de plus en plus besoin de ce qu’il fallait pour calmer ses « angoisses », d’où son petit trajet ce soir dans le métro en quête de ce qu’il avait donc besoin pour calmer ses crises de paranoïa aigus.
Il devait traverser tout le Queens pour se rendre à une adresse, toquer à la porte d’une fille qu’il connaissait bien.

« Clary… Tu sais la junkie que j’ai aidé pour son problème informatique il y a 6 mois de ça. Elle est plutôt cool et elle arrive toujours à m’en trouver...»

Il renifla et releva un peu la tête quand la rame ralentie à l’approche d’une station. Il cala sa nuque contre le mur derrière lui, et ses yeux clairs pivotèrent sur l’ouverture observant un peu l’esprit ailleurs la montée et la descente des quelques voyageurs. Quelques secondes de délais, avant que l’avertissement sonore se fasse entendre et que les portes se referment à nouveau. Tout doucement la rame s’ébranla et pris peu à peu de la vitesse, ballotant à nouveau son monde en son ventre.

« Je l’ai textoté...» reprit-il sa « discussion » interne, s’adressant toujours à lui, son ami imaginaire, en toutes circonstances, qu’il soit là ou non, peu importe. Il était comme son journal intime, sa mémoire interne, témoins de tout ce qu’il vivait, de bon comme de mauvais. « Elle en a en stock, y en a plus nulle part dans l’appartement... J’ai tout fouillé…»

Il soupira silencieusement, dégluti et ferma un instant les yeux. Il sentait le froid et un état très léger de manque le tiraillait depuis quelques heures. La période de Noël demeurait toujours la pire de l’année, les souvenirs, sa psychose devenant bien trop forte pour son esprit dérangé. Alors qu’il gardait les yeux clos, il crut sentir une présence, un souffle, une odeur familière. Il ouvrit les yeux… Quelqu’un était assis à côté de lui. Lentement il pivota ses prunelles claires vers cette silhouette …
Son père était assis, tout aussi balloté par les oscillations du wagon, sa tempe et une bonne partie de son crâne arrière était arrachée, immaculer de sang coagulé. Son père tourna lentement son visage très pâle vers lui, son regard derrière ses lunettes à grosses montures était complètement opaque, délavé et cadavérique. Il esquissa un sourire et puis doucement lui dit :
« Salut fils ! »


Charlie sursauta et ouvrit vivement les yeux, la rame ralentissait et à côté de lui il n’y avait personne. Le cœur battant, il leva un regard perdu partout et croisa le panneau de la station. Les portes s’ouvrirent et il se leva vivement, agrippa son sac à dos et se faufila dans l’ouverture, pâle, le front en sueur et le cœur au bord des lèvres. Sur le quai il tituba un peu et s’appuya l’épaule contre un pilier en béton.

(c) ROGERS.
Voir le profil de l'utilisateur


I understand what is like to be different… I’m very different too.
avatar

Tokalah Blackblood

◘ Avatar : Eddie Spears
◘ Date d'inscription : 10/10/2018
◘ Messages : 107
◘ Jetons : 230
◘ Age du perso : 17 ans
◘ Emploi/loisirs : Hm...Voler des choses ?
Mar 18 Déc - 22:28

It's Real or Not ?


with Charlie




-----------------------------------------------



Akecheta ------ Chatan ----- Dakotah



Il faisait froid. C'était rien de le dire. On se pensait protéger de la rudesse de l'hiver au sein d'une ville aussi grande que New-York mais il n'en était rien. Renard et ses compères regretteraient presque les terres arides du Dakota, si ces dernières n'étaient néanmoins pas soumis au même climat. Mais il ne fallait pas s'y méprendre. Il faisait tout aussi froid là-bas et pire encore étaient les ignobles conditions de vie dans laquelle Tokalah avait grandi au sein de la réserve. Trop pauvres, beaucoup sombraient dans l'alcoolisme pour espérer se réchauffer un minimum. Alors d'un autre côté, Tokalah se disait qu'il n'était pas si mal dans cette ville. Et dans cette ville en ce moment se préparait les fêtes de fin d'année. Les rues étaient décorées, les gens se baladaient avec des paquets pour leurs derniers préparatifs, des Pères-Noël déambulaient dans les avenues...Bref, une ambiance bien connue pour la majorité des habitants de cette ville. Mais qui n'était pas destiné aux quatre amérindiens qui s'étaient empressés de se faufiler dans les escaliers qui menaient au métro pour fuir un vent glacial qui s'était soudainement levé. Ils sentaient à peine leurs doigts et ils avaient hâte de se réchauffer un peu. De plus, s'ils pouvaient fuir également les exquises odeurs de boissons chaudes à l'extérieur, ce n'était pas plus mal.

Il ne faisait pas plus chauds dans les tunnels du métro qui guidaient les stations de ce dernier. Mais au moins, c'était abrité du vent. Toujours ça de gagner. Les quatre loups auraient bien pu retourner à leur repère bien évidemment, mais c'était un peu loin et ils n'avaient pas tout à fait la volonté de tant marcher par ce temps. Là aussi, ils seraient bien tenté de se changer tous en loups, histoire d'avoir plus chaud. Mais il y avait trop de monde autour d'eux et de toute manière, quatre loups au même endroit, au premier de les voir à donner l'alerte en ville et les faire abattre comme de simples bestiaux. Alors, autant s'en tenir aux inutiles méthodes humaines de clochards. Bien évidemment, il y avait un autre avantage à traîner du côté du métro. Les gens y étaient si distraits. Toujours pressés, à monter et descendre des rames, il était très facile de leur subtiliser quelque chose. Et c'était là aussi ce que Toka et ses compères guettaient. Installés dans un coin de la station, blotti les uns contre les autres pour se tenir chaud, leurs regards vagabondaient, cherchant un niais de passage qui ne se rendrait pas compte de leur méfait.

Le plus jeune des quatre décida de se lancer. Etrangement, il était le moins expérimenté mais pourtant le plus habile de tous. Sans doute que les gens faisaient encore moins attention à un gamin comme lui. Personne ne devait se douter du grand pickpocket qui se cachait en lui. Il était bon qu'il s'entraîne néanmoins, car il avait encore du mal à travailler sa "poker face" qui faisait d'un fougueux voleur ce qu'il était. Entendant le métro qui arrivait, le jeune homme se mit en place, surveillé par les trois autres qui faisaient office de sentinelles pour assurer la sécurité de cette "mission". Pas un agent de l'ordre dans le secteur. C'était bon signe. Le métro arriva alors, les portes s'ouvrirent et les passagers en descendaient, toujours aussi pressés, même en ces veilles de fêtes. C'est alors que Dakotah fit quelqu'un qui sortait de cette masse mouvante, épaulé à l'un des piliers de la station. L'observant de dos, le regard rivé sur ses poches et son sac, il voyait là une bonne occasion d'agir et s'approcha alors de l'inconnu. Mais alors qu'il tendit la main vers lui, une autre la lui saisi soudainement. C'était celle d'Akecheta. Etonné et frustré, Dakotah leva un regard interrogateur sur son aîné, croisant les sévères prunelles de ce dernier tandis que Chatan et Tokalah se trouvaient là aussi, mais d'une attention tournée vers l'inconnu.

- Ca n'a pas l'air d'aller, lança alors Tokalah à ce dernier, les mains dans les poches.





Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Charlie Spencer


◘ Avatar : Rami Malek
◘ Crédits : JA
◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 74
◘ Jetons : 72
◘ Autres comptes : Newt le boulet, Terry le BG et Roman l'enfoiré
◘ Age du perso : 34 ans
◘ Emploi/loisirs : Ingénieur Cyber sécurité pour Price Corporation et Hackeur de génie
◘ Mes dons : Hacker
◘ Côté coeur : ... What ?
Dim 13 Jan - 20:39

It’s real …
Charlie & Tokalah



… Or not ?



En général il évitait de se retrouver dans ce genre de situation relativement critique. Peut-être que son ami imaginaire l’avait d’ailleurs avertie avant… mais depuis quelque temps, il avait du mal à se rappeler des choses. Les crises s’intensifiaient et il perdait vraiment la perception du temps, des jours, des nuits. Il avait l’impression d’être comme un automate, un robot, exécutant une ligne de code programmé longtemps à l’avance. Combien de fois il avait cette sensation déstabilisante de se réveiller quelque part et … découvrir qu’il était soit au boulot devant son ordi à taper quelques choses dont il n’avait pas le souvenir de l’avoir décidé. Ou alors se retrouver dans le métro voire au milieu d’un quartier avec quelqu’un qui lui parlait comme un vieil ami… alors qu’il avait beau chercher dans son esprit, il ignorait à qui il avait affaire.
Tout ceci était les signes que son cerveau foutait le camp complètement. Un jour il était clair, il finirait en psychiatrie, dans une de ces cellules et shooté de médoc… Quoique cela ne le change pas de ce qu’il pouvait vivre relativement souvent.

En attendant il tentait de ralentir cette évolution inquiétante, il tournait maboule et il s’efforçait de garder un contrôle une certaine clarté en se droguant… Paradoxe non ? mais sa vie n’était que ça… des paradoxes ou alors pouvait-on plutôt appeler ça des maleware… Les codes, les programmes de sa vie se voyant brouillés et parasités par des fichiers corrompus, et il se programmait intentionnellement d'autres sortes de fichier infectieux pour en bloquer les effets perturbants…

« J’ai vraiment une ligne de code merdique dans ma vie...» Philosopha-t-il avant d’être en proie à la vision de son père juste avant que la rame s’arrête justement à la station où il devait descendre.

Il faillit bien la louper, se précipitant dehors, essoufflé, en sueur et très perturbé, il ne remarqua pas tout de suite le groupe d’individus qui s’était rapproché de lui et semblait s’intéresser à lui. C’est la voix qui lui fit tourner son regard vers eux.

- Ca n'a pas l'air d'aller

Cette voix le tira de cette vision plutôt perturbante comme à chaque fois. Sortant de sa courte transe paranoïaque, Charlie tiqua un peu, fixa les individus qui se trouvaient face et un peu autour de lui et plissa un peu les yeux tentant de revenir à la réalité. Après quelques secondes ainsi hagard, il se décolla du pilier en béton tout en rajustant son sac sur son épaule.

… Je… Je vais bien… Menti-il avec un très léger sourire, relevant un coin de sa bouche.
Je m’étais assoupi dans cette rame, j’ai juste cru avoir loupé mon arrêt.
« Petit mensonge nécessaire... Ce n’est pas le genre de quartier où il faut montrer ses faiblesses.»

(c) ROGERS.



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur


I understand what is like to be different… I’m very different too.

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» real nan cho
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Real Life Bolter!
» Chelsea - Real Sociedad
» Porto - Real Madrid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: