Partagez|

Fuck the society - Joshua

Charlie Spencer

Charlie Spencer


◘ Avatar : Rami Malek
◘ Crédits : JA
◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 74
◘ Autres comptes : Newt le boulet, Terry le BG et Roman l'enfoiré
◘ Age du perso : 34 ans
◘ Emploi/loisirs : Ingénieur Cyber sécurité pour Price Corporation et Hackeur de génie
◘ Mes dons : Hacker
◘ Côté coeur : ... What ?
Ven 14 Déc - 14:02

« Fuck the society »
Charlie & Joshua



Parce qu’on est tous des lâches

« Je ne pensais pas que hacker ce site d’apparence inoffensive et bien sous tous rapports, je tomberais sur ça… Un réseau de trafic d’animaux volés pour les lobbys laboratoires… Mais apparemment ce genre de business est cautionné par l’État… Enfin pas publiquement évidemment… J’hésite sur la démarche à suivre… Dois-je le rendre visible à tous ? Déplacer tout le contenue sur un serveur public . En laissant même quelques pistes pour remonter à plus haut ?...»

Charlie face à son écran dont la lueur bleutée se reflétait sur son visage, gardait ses doigts immobiles sur les touches de son clavier. Plus le petit cliquetie incessant et rapide dû à son génie du hacking. Il venait en moins d’une heure de pirater tout un serveur, dévoilant comme toujours l’envers peu glorieux de ce que pouvaient masquer les codes et les multiples protections informatiques.
Il avait face à lui, sur toute une fenêtre, la galerie des « prises » leur prix, et les enchères d’une liste impressionnantes de labo… Des images d’animaux, beaucoup de domestique volé certainement à leurs maîtres et qui allait finir par mourir à petit feu sous de douloureuses expériences afin d’offrir à d’autres humains…

Plus un bruit ne se faisait entendre dans cette pièce, à part la légère soufflerie du Pc et le léger souffle et vrombissement des disques durs.
Charlie demeura quelque peu d'hébéter, lointain laissant son regard vagabonder sur ces photos d'animaux totalement effrayés au fond de cage ou de camion. Un autre bruit, comme un petit gratouillement et crissement détournèrent son attention de son unité. Le regard du hackeur se tourna plus en arrière et s’abaissa vers le tapis où un petit chien noir se grattait et se léchait les poils.
C’était « Peanut » le petit chien de sa voisine, cette dernière lui avait demandé hier soir de le garder jusqu’à dimanche soir. Elle était partie voir sa sœur à Chicago, cette dernière était malade et hospitalisée. De ce fait, elle ne pouvait pas l’emmener et Charlie avait déjà souvent gardé le petit chien qu’il aimait bien d’ailleurs. Il lui avait fait sa balade juste avant de hacker justement ce site, puis il lui avait donné à manger. En sa présence, Charlie ne partait bien moins dans ses délires psychotiques… Peut-être pour ça qu’il appréciait bien le toutou.

Il pivota à nouveau sur son écran et après un dernier coup d’œil, il prit la décision qui s’imposait. Ses doigts longs et agiles se mirent à nouveau à pianoter fluidement. Son regard se plissa, concentré sur son action. Une fenêtre sombre s’ouvrit et il commença à la remplir d’un fourmillement de code.
Il se laissa une nouvelle fois emporter dans cette frénésie, transférant tout ce serveur dans un autre.

« Galeries… Transactions… Listes… Toutes ses infos seront donc accessibles avec des mots-clefs basiques… Un jeu d’enfant même pour le plus novice… Alors il me faudra juste transmettre quelques pistes simples à des organismes de défense d’animaux…»

Il y eut comme un petit craquement sec, Charlie tiqua, mais ne se retourna pas, finissant le transfert et l’envoie de toutes les données. Il fallut le couinement et le grattouillement de l’animal derrière lui, pour l’arracher à ce qu’il était en train de faire.
Charlie pivota sur son siège et riva alors son regard clair sur Peanut… L’animal ouvrait la gueule et tentait de vomir quelques choses qui ne sortaient visiblement pas. Charlie repéra une ancienne plaquette de composant, et aussitôt il se leva du fauteuil pour s’agenouiller à côté de l’animal et de l’objet. Il saisit la plaquette et réalisa qu’elle avait été croquée et que plusieurs composants informatiques manquaient. Peanut venait d’en avaler quelques-uns et apparemment l’un d’eux s’était coincé dans son tube digestif. Il saisit l’animal, tenta d’ouvrir sa gueule pour voir, mais s’était trop loin dans sa gorge pour réussir à le retirer comme ça…

« Fuck !...» Il saisit l’animal dans ses bras, pris ses clefs et quitta aussitôt l’appartement pour trouver un véto au plus vite dans le coin.

Dans la rue, il marchait vite, et sur son téléphone il chercha en urgence une adresse la plus proche. Heureusement il dénicha un véto à peu de distance d’où il était. Le chien blotti sous son Hoodie noir, il fonça à travers les rues, pour enfin arriver en vue de l’enseigne. Il poussa la porte et s’approcha de l’accueil. Nerveux et stressé au possible, il en oublia ses difficultés de sociabilisation pour aborder la personne derrière le guichet.

Il a avalé un petit objet qui semble coincé au fond de sa gorge… Expliqua-t-il en ouvrant son Hoodie pour montrer le petit chien noir qui couinait légèrement en essayant toujours de régurgiter le composant coincé.

La personne derrière le comptoir sembla fort heureusement comprendre l’urgence de la situation et s’empressa de contacter un des internes vétérinaires pour se charger au plus vite de l’animal.
Charlie glissa un regard sur la salle d’attente pleine à craquer, puis revint vers la jeune femme qui après un appel, se leva et lui fit signe de la suivre. Gardant toujours Peanut bien dans ses bras et contre lui, il ne se fit pas prier et lui emboita le pas pour passer dans une des salles de consultation.  Et la jeune femme le laissa en compagnie d’un jeune homme en blouse vert pâle.



(c) ROGERS.
Voir le profil de l'utilisateur


I understand what is like to be different… I’m very different too.
Joshua Pears

Joshua Pears


◘ Avatar : Ezra Miller
◘ Date d'inscription : 25/09/2018
◘ Messages : 117
◘ Age du perso : 21 ans
◘ Emploi/loisirs : Etudiant
Mar 1 Jan - 17:00
Voilà déjà plusieurs jours que le responsable du cabinet vétérinaire a proposé à Joshua de prendre en charge quelques consultations de manière totalement autonome. Petit à petit, l’objectif final de ses études devient concret, et le jeune étudiant passe par toutes sortes d’émotions. La fierté d’avoir réussi jusque-là, la passion qui devient réalité, la volonté de bien faire, la concentration professionnelle, mais aussi la peur d’échouer, la remise en question, le doute de ses compétences… Un état d’esprit un peu chaotique qui le rend plus nerveux que d’habitude. La première consultation, il était si excité qu’il a rendu l’animal inquiet malgré lui.

Aujourd’hui, il s’est repris et commence à se faire à l’idée de pouvoir intervenir seul. Son cœur flanche le temps d’un battement lorsqu’on l’appelle pour une urgence, mais il acquiesce aussitôt. Il y a quelque part derrière ces portes un animal en détresse qui n’attend plus que lui pour mettre fin à ses souffrances. Il tourne d’abord ses iris sombres vers le vétérinaire qu’il est en train d’aider, et lorsque celui-ci lui confirme qu’il pourra continuer son intervention seul, Joshua ne perd pas une seconde de plus. La secrétaire lui explique vaguement l’objet de l’urgence, et le jeune loup se glisse dans une salle de consultation libre pour recevoir le petit chien qui s’étouffe.

C’est un cas qui n’est pas si grave, mais qui peut le devenir si l’objet est trop gros ou si le pauvre animal ne parvient plus à respirer. Il faut faire vite et bien, alors dès que l’homme lui présente le chien emmitouflé dans son pull, Joshua se concentre. « Bonjour, je suis l’interne Joshua Pears, je vais m’occuper de votre chien. Ne vous inquiétez pas. » Rassurer le maître est une étape primordiale pour que l’animal s’apaise en évitant une source de stress supplémentaire. « Il s’appelle comment ? » Il questionne tout en s’emparant du toutou qui continue d’essayer de se débarrasser tant bien que mal de l’objet. Aussitôt, le jeune loup ne perd pas de temps. Il lui fait sentir sa main et lui dédit une caresse rassurante – entre canidés, on se comprend. La situation est embarrassante, mais le jeune interne n’en a pas pour longtemps. L’animal est petit et d’autant plus facile à manipuler.

« Vous pouvez vous assoir. On ne voit pas l’objet, je vais devoir lui faire recracher de force. » Le chien a la gentillesse de ne pas tenter de le mordre, alors Joshua tend bien à lui rendre la même faveur en restant le plus agréable possible. Il retourne l’animal sur le dos et trouve sa dernière côte avant de faire glisser ses doigts dessous, doucement mais fermement. La tête en bas, le pauvre Peanuts ne semble pas au meilleur de sa forme mais finit malgré tout par rendre le composant. « Et voilà ! Désolé mon grand, c’est pas agréable mais ça ira mieux après ! » Joshua le gratifie d’une nouvelle caresse après avoir attrapé le composant électrique en risquant une nouvelle fois ses doigts dans la gueule du chien. « Il va te falloir des lunettes si tu trouves que ça ressemble à une croquette ! » Il rigole doucement avant de rendre l’objet à son propriétaire. Puis, après un bref contrôle de la gorge, il libère finalement le pauvre animal de la table de consultation. « Allez c’est bon, tu es libre. » Il lui apprend avec un sourire avant de se tourner à nouveau vers l’homme qui a amené le chien. « Il n’a pas de lésions dans la gorge alors il va vite se remettre. Vous pouvez lui donner de la paté à la place des croquettes, ce soir et éventuellement demain pour éviter que l’ingurgitation de nourriture ne soit pas trop désagréable avec l’irritation que l’objet a causée, mais il va vite se remettre. » Il explique tout en caressant doucement le chien avant de le retourner à son propriétaire. « Est-ce qu’il y a autre chose qui vous inquiète ? » Il questionne tout en pianotant sur son ordinateur pour compléter le dossier de Peanuts avec l’intervention du jour. Quitte à être chez le vétérinaire, autant en profiter pour être rassuré sur tous les points. Alors Joshua relève les yeux de son écran et jette un coup d’œil interrogateur à l’homme assis en face de lui.
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Spencer

Charlie Spencer


◘ Avatar : Rami Malek
◘ Crédits : JA
◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 74
◘ Autres comptes : Newt le boulet, Terry le BG et Roman l'enfoiré
◘ Age du perso : 34 ans
◘ Emploi/loisirs : Ingénieur Cyber sécurité pour Price Corporation et Hackeur de génie
◘ Mes dons : Hacker
◘ Côté coeur : ... What ?
Dim 13 Jan - 21:53

« Fuck the society »
Charlie & Joshua



Parce qu’on est tous des lâches

Oui il était bien inquiet pour Peanut. Charlie après avoir découvert que le toutou avait tenté de manger un composant comme si c’était une croquette, voyant donc sa détresse, n’avait pas hésité à sortir chercher le premier cabinet vétérinaire dans le coin. Heureusement il en avait un vraiment pas loin, à quelques rues de là. Quand il se présenta au guichet d’accueil, la réceptionniste le passa en urgence. Il n’eut donc pas à attendre pour entrer dans une des petites salles et d’être confié à un jeune vétérinaire.
L’homme se montra avenant et directement rassurant. Il se présenta sommairement et se chargea tout de suite du pauvre Peanut.

« Bonjour, je suis l’interne Joshua Pears, je vais m’occuper de votre chien. Ne vous inquiétez pas. Il s’appelle comment ? »

… Charlie Spencer et le chien s’appel Peanut…

Mine de rien même si Charlie est souvent à l’ouest avec sa « maladie », il ne reste pas moins clair et inquiet pour la santé du petit chien dont il a la garde en ce moment. Il l’aime bien Peanut, c’est un petit chien dont il a fini par s’y attacher depuis qu’il accepte de s’en occuper. De plus quand il est présent, son esprit est plus concentré et clair sans besoin de prendre de substances illicites.

« Vous pouvez vous assoir. On ne voit pas l’objet, je vais devoir lui faire recracher de force. »

Du coup il laissa le jeune interne vétérinaire s’occuper de l’animal non sans surveiller attentivement ce qu’il lui faisait. Il lui avait dit de s’assoir, mais il s’en sentait incapable. Comme s’il avait dans les veines un courant électrique trop puissant. Il préférait rester debout et au côté de la table en inox ou œuvrait le véto avec une certaine habileté.
Peanut était vraiment une bonne pâte car il couina beaucoup quand il lui ouvrit la gueule doucement mais fermement pour glisser au plus profond ses doigts dans sa gorge.
Charlie se sent de plus en plus nerveux, mais évidemment ne fit rien pour le gêner, le bien-être du toutou lui importait beaucoup.

« C’est ma faute, je m’en veux tu sais..» Expliqua-t-il nerveusement à son ami imaginaire.

Le véto manipula autrement le chien ensuite, le retournant, puis avec une bonne tape ferme dans le dos, après quelques couinements, le petit composant finit par s’extraire de sa gorge.

« Et voilà ! Désolé mon grand, c’est pas agréable mais ça ira mieux après ! Il va te falloir des lunettes si tu trouves que ça ressemble à une croquette ! Allez c’est bon, tu es libre. »

Après lui avoir examiné la gorge avec attention, le vétérinaire lui déposa doucement le petit chien plus frétillant et alerte dans les bras. Peanut allait plus que bien, il ne cessait de remuer à fond sa petite queue et éternuer d’un excès d’allégresse.
Charlie caressa la tête de l’animal, l’observa en effet retrouver sa joie de vivre et en fut plus que soulager, même si extérieurement il ne montra qu’un petit sourire reconnaissant.

Merci beaucoup…

« Il n’a pas de lésions dans la gorge alors il va vite se remettre. Vous pouvez lui donner de la paté à la place des croquettes, ce soir et éventuellement demain pour éviter que l’ingurgitation de nourriture ne soit pas trop désagréable avec l’irritation que l’objet a causée, mais il va vite se remettre. »

Okay… il mange justement que de la pâté… Il dû lever un peu le menton pour pouvoir lui répondre car le toutou avait un fort désir de léchouiller. Puis comme il semblait avoir d’autant plus la bougeotte et que dans le cabinet par terre, il n’y avait rien de dangereux à avaler pour ce petit goinfre. Charlie finit par le poser et le laisser libre exprimer son « libérééééééééééé délivréééééééé » en trottinant partout et en venant faire des petits allés et retour entre les deux hommes.
À cet instant, le véto lui posa une question qui fit tilter son esprit de Hacker :

« Est-ce qu’il y a autre chose qui vous inquiète ? »

Son regard s’arrêta sur plusieurs affiches de préventions sur les maladies, les vaccins, la prévention et puis aussi sur des campagnes de protections. Et justement… Il se laisse doucement glisser sur la chaise face à l’homme derrière son écran de Pc et tout en grattouillant la petite tête de Peanut qui est venu se loger sur ses genoux, il lui parle du réseau qu’il a découvert :

J’ai peut-être oui une chose qui pourrait vous intéresser… Commença-t-il. J’ai découvert récemment tout un serveur privé et codé affilié à des labos mondiaux proposant comme marchandise des animaux domestiques volés…

(c) ROGERS.
Voir le profil de l'utilisateur


I understand what is like to be different… I’m very different too.

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.
» men yon fyete ayisyen!
» Josh Bailey à MTL
» [Archive 2011] The return of the Ring - 16/20 août 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: