Partagez|

feel good inc. - charlie & berlin

avatar

Berlin Evans


◘ Avatar : Magdalena Zalejska
◘ Crédits : unknow
◘ Date d'inscription : 16/09/2018
◘ Messages : 139
◘ Jetons : 414
◘ Age du perso : 22 ans
◘ Emploi/loisirs : Vient de plaquer ses études, se perfectionne en informatique et en programmation, p'tite créatrice de jeux indépendants dont le pseudo commence à faire jaser.
◘ Côté coeur : Le coeur pas vraiment accroché à qui que ce soit et pourtant obsessionnellement attirée par Askja, sexuellement attachée à Newt et tristement enivrée par Saoirse.
Sam 1 Déc - 22:04

feel good inc.
Dernier métro. Le casque enfoncé sur son bonnet, sac à main fermé, et mégot de cigarette qui s'écrase au sol, Berlin s'engouffre dans les longs couloirs d'une vie parallèle et souterraine. Le métro de New York, un écosystème à part entière, avec une population que la jeune femme a appris à éviter à certaines heures. Et, à cette heure-ci, elle évite de croiser trop de regards. Il n'y a pas de musique dans le casque qu'elle porte, juste une parade pour éviter les gros lourds qui lui font des compliments déplacés sur son cul. Elle habite dans cette ville depuis assez longtemps pour savoir qu'elle doit faire attention à elle, à partir d'une certaine heure. Entre les personnes totalement cuites, celles qui ont un grain de base, ou encore les créatures, New York n'est jamais totalement un endroit où il fait bon traîner dehors la nuit. Et pourtant, c'est bien dehors qu'elle traîne car, ironiquement, c'est aussi son élément. Et puis, elle transite d'une soirée à une autre, pas assez défoncée encore pour ne plus faire attention à ce qu'elle fait. Ses pupilles sont dilatées, c'est vrai, mais c'est leur éclat naturel. Le bleu de ses yeux ne ressort presque jamais tellement le noir vient l'engloutir.

Finalement, le métro arrive, grondant dans ses tunnels étroits et sombres, et les portes s'ouvrent pour l'inviter à venir se blottir en son sein. Alors Berlin s'élance, les pas peut-être rendus un peu plus lents et un peu plus traînants par l'alcool et la drogue déjà consommés. Il n'y a pas grand monde : à sa droite, un petit groupes de quatre jeunes qui se pensent ultra rebelles à faire jouer leur rap sur les enceintes de leur téléphone. Au centre, une dame déjà trop vieille pour ce monde qui les foudroie du regard. Mais c'est sur sa gauche que Berlin trouve un truc qui l'intéresse. Il a l'air de ne même pas appartenir à ce monde, le type que son œil perçoit, et il n'en faut pas tellement plus à la brune pour aller s'asseoir sur le siège libre en face de lui. La machine s'ébranle, reprenant sa course après avoir refermé le piège de ses portes scellées sur les voyageurs, et de son regard marqué par la défonce, Berlin dévisage l'homme. Il a ce charme particulier des personnes particulières, elle n'a même pas besoin de lui parler pour s'en rendre compte.

Mais au bout de quelques secondes, elle ne tient plus. Elle ôte le casque de ses oreilles, le laissant encercler son cou en emprisonnant ses cheveux au passage, et se penche un peu vers l'inconnu. « Je peux vous poser une question ? » Elle a du mal à tenir en place sur son siège, la petite hyperactive, et elle n'attend pas vraiment une réponse qu'elle poursuit : « Vous prenez souvent ce métro ? ... Ouais, okay, c'est vraiment nul comme phrase d'accroche, je vous l'accorde. » Voilà la pire entrée en matière de l'univers. Elle pouvait bien se moquer de Newt et de ses petites boulettes, elle n'était pas tellement mieux. Et, comme pour se rattraper, elle ajoute dans un sourire ; « Je m'appelle Berlin. Je m'arrête dans... ouais, dans longtemps, en fait, je vais dans le Bronx. Et vous ? » Elle part clairement du postulat qu'il voudra bien lui parler, ce qui est stupide. Pourtant, la perspective qu'il puisse ne pas vouloir lui parler est ce qui semble le plus ridicule à Berlin. L'humain est un animal sociable, n'est-ce pas ? Il n'y a donc aucune raison qu'elle se fasse refouler.  
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Charlie Spencer


◘ Avatar : Rami Malek
◘ Crédits : Faust Bazzart
◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 66
◘ Jetons : 27
◘ Autres comptes : Newt le boulet, Terry le BG et Roman l'enfoiré
◘ Age du perso : 34 ans
◘ Emploi/loisirs : Ingénieur Cyber sécurité pour Price Corporation et Hackeur de génie
◘ Mes dons : Hacker
◘ Côté coeur : ... What ?
Sam 1 Déc - 22:42

Feel Good
Charlie & Berlin



…No… I’m not Good

« Ils sont là… Tu les vois .... Ces hommes là-bas… Par pitié… dit moi s’ils sont réels… sinon ça veut dire que j’ai encore ces fucking hallucinations…»
Charlie jeta un coup d’œil sur le côté et par-dessus son épaule, profitant du rebord de sa capuche de Hoddies pour éviter tenter d’être discret à surveiller ces deux hommes en costume noir.
Le souffle chaud et malodorant de la rame qui arrive dans le tunnel vint lui caresser le profil anguleux. Ses yeux clairs ne cessent de se braquer succinctement puis profite de l’ouverture de la rame enfin immobile pour s’engouffrer dedans et se réfugier quasi à ‘l’autre bout de ce wagon. Avant de se laisser choir sur un des sièges défoncés et tagués, Charlie surveille les deux hommes mais… il ne les voit plus. Il se tord un peu le cou, ses prunelles claires bougent affolés et perplexes mais non… plus de trace.

« Ce n’est donc pas réel… » Conclue-t-il à ce «Il » qui l’accompagne dans son esprit depuis tant d’années.
La rame se met en branle, sa secousse le fait quasiment tomber en arrière sur le siège, s’asseyant un peu plus rudement qu’il n’aurait voulu. Il a juste le temps d’éviter que son sac contenant son Pc portable ne heurte le rebord métallique du siège et … il n’a plus qu’à se laisser entrainer loin des beaux quartiers. Il vient de quitter son travail très tard, ayant subi une énième attaque assez sévère des serveurs… Il avait dû batailler bien 4 à 5 heures pour isoler le malware.
Maintenant que le train roulait, il jeta un coup d’œil dans cette rame presque vide… Il y avait un mec endormi tout au bout. Et un couple qui ne cessaient de se bécoter un peu plus dans son coin, mis à part ça, il n’y avait personne d’autre. En même temps il était bien tard.

« Tu sais… Je crois que j’en ai plus… de ces cachets… C’est peut-être pour ça que je les vois à nouveau… Il va falloir que je songe à m’en fournir… »

Il soupira silencieusement et croisa les bras appuyant sa tête protégée par cette capuche informe maintenant contre le rebord de la fenêtre. Son profil se reflétant dans la vitre, pendant qu’il avait le regard lointain, braqué sur les petites lumières du long tunnel.
Le train arriva dans la station suivante, oui juste une station après la sienne. La porte s’ouvrit et une silhouette arriva dans sa direction. Il n’y fit même pas attention. Ses yeux plantés sans vraiment voir sur les panneaux publicitaires qui décoraient la voûte du tunnel. Des affiches pour Noël et donc forcément…
« Fuck Noël… »

« Je peux vous poser une question ? »

Il ne s’était pas rendu compte de sa présence, aussi il sursauta légèrement et son regard clair pivota vers cette fille qui est penchée un peu vers lui. Il fronça les sourcils, ses prunelles la sondant, il ne bougea pas et ne lui répondit pas.

« Vous prenez souvent ce métro ? ... Ouais, okay, c'est vraiment nul comme phrase d'accroche, je vous l'accorde. »

« Est-ce qu’elle est réelle ? … Je ne l’ai pas entendu approcher… Donc je suppose que non… mais peut-être qu’en fin de compte oui… »

L’inconnue aborde un sourire, lui, il reste sceptique et interrogatif, cependant tout lentement il se redressa un peu.

« Je m'appelle Berlin. Je m'arrête dans... ouais, dans longtemps, en fait, je vais dans le Bronx. Et vous ? »

« Je crois bien effectivement que je n’hallucine pas à nouveau, elle me parle, mais pourquoi elle veut engager la conversation avec moi ? … Dois-je vraiment lui répondre ? » … Charlie… Je vais dans le Queens… « Berlin… Non ce prénom ne me dit rien, Berlin du Bronx… »

Il observa la fille quelques secondes et tenta de faire un effort de conversation :
Je… Oui pour le travail, je prends cette ligne pour le travail… Il tenta un micro sourire, enfin juste l’un des coins de sa bouche qui se souleva légèrement.
Et …vous ? « Il me faut plus de données… »

(c) ROGERS.
Voir le profil de l'utilisateur


I understand what is like to be different… I’m very different too.
avatar

Seth Lark

◘ Date d'inscription : 30/11/2018
◘ Messages : 29
◘ Jetons : 53
Sam 1 Déc - 23:53

…No… I’m not Good
Feat Berlin
« Je crois que non, c’est les mêmes qu’hier Charlie. T’en fais pas, Je suis là. T’as peut être es hallu’ mais au moins ils ne te feront rien, t’as pas à t’inquiéter. Faut voir le verre à moitié plein mon grand. »
Pauvre Charlie, ses hallucinations commencent à lui reprendre, il recommence à avoir besoin de toi pour discerner la vérité. On ne parlera pas de réel et d’irréel. Puisque je suis les deux à la fois. Parlons plutôt e vérité, c’est moins.. Le mot n’est pas blessant, plutôt.. Dégradant. Bientôt, côte à côte, vous entrez dans la rame et quittez ce couloirs qui sent la mort, il raigne sur ses quais une atmosphère humide, chaude ont quelques chose de répugnant se dégage. La reprise des visions de ton ami t’inquiète un peu, voire beaucoup, il va avoir probablement augmenter ses doses, et tu n’aimes pas ça, ca te fais peur, vraiment peur.

« Non.. » Confirmes tu d‘un ton rassurant, mais toi, tu ne l’es pas, rassuré.. S’ils avaient étés réels, cela aurait pu être inquiétant au plan physique, mais tout cela n’est malheureusement pas anodin, même si commun et presque quotidien.
Quand la rame prend son envol, Charlie tombe sur son siège miteux ans un bruit sourd. Toi, tu n’es pas soumis au même lois de gravité, - et de physique en générale d’ailleurs - alors tu prends place face à lui. Prendre le métro à cette heure a ses avantages mais malheureusement, il n’y a pas non plus qui que ce soit à observer ou dont se moquer. Cette journée avait été longue, tu t’étais ennuyé ferme et pour passer le temps tu avais fais un tas e trucs agaçants.. Armer les couleur d’un stylo quatre couleurs les unes après les autres, jouer e la batterie avec des crayons, et un tas d’autres trucs chiants, mais tu avais aussi joué le rôle de secrétaire pour permettre à Charlie de se concentrer sur son travail, il était là aussi ton rôle, servir à répondre aux différents appels des collègues, et faire la commission quand il y avait à en faire.

« Tu devrais changer de produits Charlie, je penses que ce serai bien, il te font effet de moins en moins longtemps, j’ai pas envie que tu plonges. Il en reste trois à l’appartement et tu en as un dans la poche arrière de ton jean, j’en ai mis une avant que tu te couche hier soir.. Tu commençais à t’habituer alors je me suis dit qu’il fallait prévoir le coup et je préférais faire ça discrètement pour pas te brusquer.. »
T
oi, tu l’as vu arriver, tu t’es même placé ans le carrée de quatre sièges. Quand elle est arrivée, tu l’as regardée d’un regard désapprobateur s’assoir en face de ton ami. Tu t’es lentement glissé sur le siège d’à coté en levant les yeux au ciel. Tu es à présent à côté d’elle. Mais qu’est ce qu’elle lui voulait à le fixer comme ça ? Une photo ?
Tu  le regardes, il a les yeux dans le vague comme souvent, tu ne sais pas trop quoi ire, tu préfères le laisser tranquille, mais Noël te tire de ton mutisme. « T’en fais pas, cette période va vite passer, je t'aiderai s'il le faut. Je suis là, tu sais. » C’était une fausse affirmation, une sorte de  question voilée, plus pour te rassurer toi que lui, il était tout ce que tu avais.

« Je crois qu’elle vient juste d’en poser une de question.. Que veut-elle à ton avis ? » Franchement, ça te plait pas trop ce genre d’approche. Ton rôle c’est de sécuriser Charlie, de maintenir un certain équilibre dans sa vie, là, il est sur le point d’être chamboulé et tu restes sur tes gares, perplexe.
Tu regardes Charlie et hoche la tête en faisant une moue dubitative. « J’en sais pas plus que toi, je crois quelle te drague mais je suis pas certain.. En tout cas si c’est ça, effectivement ses techniques d’approches son pas rodées.. » Réponds tu avec un sourire légèrement moqueur. « En tout cas elle est réelle, j’aurai pas changé de siège sinon. Je sais pas trop ce qu’elle veut mais reste vague. On sait jamais.. On la connais pas, on sait pas qui c’est. »

Toutefois tu encourages Charlie à répondre avec des gestes d'apaisement pour ne pas qu’il stresse, après tout, elle n’a pas l’air bien méchante.. Ça te fait u bien e voir un sourire sur ce visage, ça met du baume au coeur.
« On va creuser, je retiens tout ce que je peux, on va essayer de trouver tout ce qu’on peut une fois à la maison. Continu ‘essayer de la faire parler sans trop en dire, vas y. »

code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» jane ► it's feel good to have a bestfriend
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» CHARLIE X)
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: