Partagez|

Balade paisible • LIBRE

avatar

Eglantine Goszczynski


◘ Avatar : Claire Boucher.
◘ Crédits : PnP.
◘ Date d'inscription : 21/11/2018
◘ Messages : 40
◘ Jetons : 34
◘ Age du perso : 18 ans.
◘ Emploi/loisirs : Etudiante en cours de déscolarisation.
◘ Côté coeur : Toujours plus haut, toujours plus loin.
Mer 21 Nov - 12:25
Une odeur de plastique brûlé et de gomme planait dans l'air humide et chaud de cette soirée d'hiver. Toute emmitouflée dans d'énormes lainages colorés, Eglantine repassait au peigne fin les messages qu'elle avait laissé sans réponse sur Snapchat et Instagram. Elle vérifia que sa petite annonce était bien restée sans réponse et vérifia son fil d'actualité facebook. Sur Twitter, on ne parlait déjà plus que de Noël, un mois avant Noël. Eglantine bloqua sur un chat qui se roulait dans de l'herbe aux chats pendant que son maître faisait trembler la caméra, hilare.

Son amie était sortie. Eglantine ne savait pas si elle était partie chasser chez ses adolescentes ou si elle avait rendez-vous avec ses Copains d'Avant. Dans tous les cas, elle ne répondait pas à ses appels. Et Eglantine n'osait pas appeler ses autres amis pour un problème comme ça. Ils étaient très nombreux à l'avoir prévenu : « Ta bagnole, c'est de la merde. Elle va te claquer entre les pattes. Prends une nouvelle... » Eglantine avait l'argent. Ce n'était pas le soucis principal. Mais elle avait vécu tellement de galères et d'aventures, dans cette petite épave qu'elle n'avait pas le cœur à s'en débarrasser. De toute façon, elle vaudrait qued' à la revente...

Eglantine rangea son téléphone. Elle observa la route de campagne. Elle regarda sa voiture et l'insulta avec des noms mignons. Le capot ouvert, elle avait tenté d'appeler une dépanneuse mais à cette heure-ci tardive, tous les services étaient occupés. Alors, il ne lui restait plus que deux choix : Rentrer à pied ou rentrer dans la voiture d'un pervers. Elle songea qu'à pied, elle aurait plus de chance de croiser tous les connards en tracteur du coin. Un seul, ça limitait les chances de finir dans un caveau. Alors, à chaque rare voiture qui passait, elle s'arrachait de son coffre et tendait un pouce plein d'espoir. Ca faisait bien deux heures qu'elle faisait du stop.

Puis une voiture sportive, rouge et neuve s'arrêta à quelques mètres. Son frein résonna dans la nuit.

« Kéké... » Souffla Eglantine avant de se parer de son plus beau sourire et d'éteindre son joint pour rejoindre la voiture. « Heeey ! J'suis tombée en panne ! Tu peux m'déposer ? J'vais à Brooklyn ! »

Il s'appelait Fred. Eglantine envoya un SMS à Carmilla pour lui donner tous les renseignements qu'elle pouvait. Elle ne répondait pas et la petite sorcière continuait à spammer sa messagerie. Rapidement, une fois installée, Eglantine s'enfonça dans un mutisme poli.

« Tu parles pas beaucoup... Tu fais quoi sur ton téléphone ? 
- Snapchat... »

La conversation était unilatérale. Il parlait, posait des questions et Eglantine y répondait par monosyllabe, dédaigneuse et complètement indifférente aux messages menaçants que lui envoyaient son covoitureur. A un moment, il posa le bras sur son épaule et Eglantine le toisa.

« Tu sens bon. »

Elle grimaça de répugnance et lui demanda gentiment de tourner à droite. Il continua tout droit.

Oh le fils de...

Évidemment, il la prenait en otage. Lassée de ce genre de situation, elle demanda d'un ton de parfaite insolence où est-ce qu'il voulait aller. Quand elle comprit que le gars n'en voulait pas à son slip mais au contenu de ses artères, elle se mordit la lèvre, en colère contre elle-même. Mine de rien, son cœur battait. Elle savait qu'elle ne mourrait pas ce soir. Mais se retrouver laissée pour morte au milieu d'une campagne américaine, ce n'était pas sa définition de la soirée parfaite.

Eglantine regarda par-dessus la vitre.

« N'y pense même pas.
- Trop tard. »

Elle ouvre la portière et se jette en boule pour rouler sur plusieurs mètres. La voiture sportive, lancée à toute vitesse, ne freine que beaucoup plus loin. Eglantine s'était éraflée les coudes, les genoux et avait élargi le trou dans son pull. Il lui semble qu'elle s'est cassée quelque chose mais n'en est pas certaine. Elle peut marcher.

« Fait chier... ! » Maintenant, il fallait qu'elle trouve une voiture et qu'elle hurle. Vite. Très vite : Elle savait les vampires beaucoup trop rapides pour se lancer dans une course poursuite. C'était le bon moment pour utiliser la magie...

Quand elle entendit les pas rapides et félins de son agresseur derrière elle, elle se retourna et se laissa attraper. Dans ses bras, elle pouvait lui poser la main sur le front. Elle se concentra un peu et le vampire se mit à hurler et à se rouler au sol. Parfois, Eglantine rêvait de pouvoir faire ça avec ses règles plutôt qu'avec ses visions.

« Du mytho, hein ? Hein ? Alors ?! » Elle balança sa semelle dans son estomac pour se remettre ensuite à courir. Il fallait gagner du temps mais aucune voiture ne passait.

Au bout de quelques autres mètres, elle sentit une force la happer en arrière. Une douloureuse et terrifiante sensation dans sa nuque. L'inexplicable baiser horrifique. Eglantine hurla et sentit ses jambes se soulever.

« Lâche-moi, putain ! Lâche-moi !! » Et il lâcha. Le vampire eut un mouvement bizarre de recule. Il geint et tangua, comme s'il perdait l'équilibre. Pour qui n'a pas l'habitude, il était déconseillé de boire le sang d'Eglantine un peu trop vite. Les bad-trip, ça n'arrivait pas qu'aux mortels.

La main sur la nuque, ensanglantée et le cœur battant, elle reprit sa course le long de la route de compagne. Des phares approchaient dans l'horizon. Elle leva haut le bras libre – l'autre tentait de faire un garrot sur son artère tranchée – en hurlant à l'aide. Le vampire, derrière elle, n'arrivait pas à faire deux pas sans tomber. Il la poursuivait avec un regard vide, tout penché, les mains proches du sol et incapable de courir vraiment.

« Mais merde, lâche mon cul...  A L'AIDE !! »
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» Balade à grande vitesse [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: