Partagez|

P’pa.. Te jure c’est pas de ma faute…- Feat Jimmy

avatar

Newt Campbell


◘ Avatar : Dylan O'Brien
◘ Crédits : JA & tumblr
◘ Date d'inscription : 05/09/2018
◘ Messages : 625
◘ Jetons : 1283
◘ Autres comptes : Terry le BG
◘ Age du perso : 17 ans
◘ Emploi/loisirs : Etudiant
◘ Côté coeur : Perdu dans la friendzone
Sam 10 Nov - 21:56
P’pa.. Te jure c’est pas de ma faute…
feat Jimmy


Newt en tenue de sport était assis sur l’une des chaises inconfortables juste à côté de la porte du bureau du proviseur. Il était tout seul à attendre, enfin tout seul, le seul étudiant. Les autres chaises étaient vides. Il avait comme compagnie juste la secrétaire qui tapait sur son ordi derrière son immense bureau. Elle n’accordait plus trop d’attention au jeune homme qui ne cessait de se triturer les doigts et de frapper le sol avec le talon de sa basket. Son genou tressautait nerveusement. Il devait attendre ici, juste à côté du bureau du principal jusqu’à l’arrivée de son père. Et en fait… c’est ce qui le rendait le plus nerveux, c’était bien le fait que son père soit obligé de quitter son travail par « sa faute » et qu’en plus il doit parler avec le directeur du Lycée…

Quelques heures plus tôt dans la matinée, Newt était prêt à affronter un cours de sport avec sa classe mais aussi d'autres mêmes années. Et voilà que pendant les échauffements, un gars d’une autre classe l’avait passablement asticoté. Newt avait appris depuis plusieurs semaines qu’il était sorcier. Il avait aussi suivi ses premiers cours de maitrise de magie avec ce sorcier très âgé mais au physique très particulier. Balthazar, en plus un prénom par des plus en vogue hein, lui avait surtout dit de faire attention à ses fortes émotions jusqu’aux prochaines leçons. Qu’il devait canaliser ses colères, ses angoisses et son stress. Qu’ils étaient la cause de ces incidents assez spectaculaires et catastrophiques aussi…
Et voilà qu’un crétin mettait de l’huile sur le feu.
Newt tenta de l’ignorer au mieux, vraiment… Un max de temps… se répétant comme un mantra, une formule magique contre une mauvaise montée d’adrénaline.

30 minutes avant la fin du cours, plusieurs équipes furent établies pour une course de relais. Newt attendait le témoin, le bras tendu en arrière et surveillant la progression de son équipier sur la piste.
Enfin ces foulées se rapprochèrent, il sent  le témoin en plastique heurter ses doigts, il se mit aussi à courir. Et voilà il l’avait bien en main, alors il fonça dans son couloir. Il entendait ses camarades hurler, les autres aussi, chacun pour son équipe. Newt agrandissait ses foulées, calant une respiration régulière pour tenir la distance. Il prit le premier tournant sans trop grappiller de distance sur un de ses adversaires juste devant. Ligne droite, peu à peu il sentait une évolution favorable. Encouragé par ce progrès, il accéléra la cadence. Et d’un coup, sur sa gauche, l’autre surgit et tendit le poing délibérément, donnant un coup dans le témoin qu’il avait bien en main. Mais Newt ne le lâcha pas, il pesta contre le type, le cœur erratique, l’esprit échauffé. Alors l’autre dans le dernier tournant, lui percuta l’épaule pour le déséquilibrer et le faire clairement tomber. Il faillit effectivement se ramasser, ses jambes se dérobant sur le choc. Il perdit aussi le témoin, mais c’est là que cela se passa… Fulgurant, brutale… Incontrôlable. Newt ne l’avait même pas touché, mais personne de là-bas n’avait pu vraiment voir l’incident.
L’autre fut propulser sur le côté et traversa la barrière de bois, se brisant sur le choc.
La course et le cours venaient brutalement de s’arrêter avec un élève blessé.

Newt demeura comme un con au bord de piste, planté là alors que le professeur s’occupait de l’accidenté. Les autres lycéens aussi s’étaient amassés, forcément…
Newt donna sa version de l’incident, en évitant de parler de la magie incontrôlable.
Fort heureusement l’autre n’avait rien de grave, pas de casse mais des bleus et coupures.
Mais évidemment il accusa Newt de violence et tricherie à son encontre. Malgré ses protestations, il fut envoyé chez le proviseur et… voilà… fin du résumé.

Maintenant, il attendait que son père débarque pour s’expliquer à nouveau en sa présence. Il mordillait nerveusement l’ongle de son pouce en jetant des coups d’œil vers la porte et le couloir et songeait à cette formule pour calmer ses émotions que lui avait conseillé Balthy… Bhaaaa… Merde mais ça ne fonctionnait vraiment pas son truc. Peut-être bien qu’il devrait lui en parler lors de sa prochaine entrevue avec lui…


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Voir le profil de l'utilisateur



«Je fais 66kg tout mouillé, et mes os cassent facilement alors le sarcasme c'est ma seule défense»
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je le jure sur ma vie : ces scientifiques paieront [Emmy, Aaron]
» Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.
» Sisi, je vous jure, la deuxième vague est là!
» Arrivé d'un navire....
» Les îles influençables... J'te jure, quelques billets !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: