Partagez|

Élémentaire mon cher wats… heu Gaby - Gabriel

avatar

Newt Campbell


◘ Avatar : Dylan O'Brien
◘ Crédits : JA & tumblr
◘ Date d'inscription : 05/09/2018
◘ Messages : 847
◘ Jetons : 296
◘ Autres comptes : Terry le BG , Roman l'enfoiré et Charlie le pro du Hacking
◘ Age du perso : 17 ans
◘ Emploi/loisirs : Etudiant
◘ Côté coeur : Perdu dans la friendzone
Sam 27 Oct - 23:01
Elémentaire mon cher wats… heu Gaby
feat Gabriel


Newt avait garé sa Jeep sur le parking visiteur devant le poste de police où travaillait son père. Il coupa le moteur, salua alors un des agents qui sortait et qui lui balança du :

Hééé salut Newt !

Il rangea les clefs dans sa poche, claqua la portière et grimpa en deux bonds les huit marches du perron. Il passa la double porte et se retrouva direct dans l’accueil qui était assez bondé.
Le coin salle d’attente, avec des personnes attendant pour des auditions, des dépôts de plaintes, des réclamations et diverses autres affaires qui au vu de leur mine, semblaient être pour eux du moins, la fin du monde et de grande urgence… Bien qu’ici parfois s’était comme l'urgence médicale, fallait faire preuve de patience et ne pas penser être le centre du monde.
Au bureau d’accueil, y en avait déjà un qui tapait son mini scandale. Newt reconnu deux des agents qui s’interposaient fermement mais calmement entre le type et l’hôtesse en tenue de policière. Elle lui conseillait de se calmer, si l’individu ne voulait pas passer une journée et nuitée au frais en cellule pour agression d’agent.

Bref, la routine pour le poste quoi. Donc Newt passa le hall, contourna des bureaux et se dirigea vers celui de son père. Étant bien gradé dans le service, le sien avait le droit à une salle individuelle et sur la porte inscrit Agent Campbell, rien que ça quoi.
Newt se posta près de la porte vitrée opaque et toqua doucement dessus. Il put voir comme des formes bouger derrière la vitre, il ignorait que son père n’était pas seul. Que lui aussi avait affaire à un individu. Entendant sa voix passablement lasse et agacée lui répondre :


Ouiiii ?!! Le fiston grimaça, entre ouvrit la porte et passa son visage dans l’ouverture.

Salut p'pa je voulais te proposer de manger ensemb… Ho ! Tu es occupé ? Il repéra le gars qui se tenait debout devant le bureau. Le visiteur se tourna aussi vers le jeune homme.

Le père de Newt croisait les bras, son visage était un peu rouge, signe évident qu’il était proche de l’implosion.

Salut fiston, non on avait fini de toute manière. Son regard se fit assez dur sur l’inconnu et semblait clairement dire qu’il pouvait s’en aller, il n'obtiendrait rien de plus de sa part.

T’es sûr je peux revenir un peu plus tard… Répliqua Newt essayant de baisser la tension palpable dans cette pièce. Houla oui il préférait limite revenir après l’implosion du volcan Campbellien … Son père en colère il était terrible et impressionnant.

Inutile, monsieur Black va s’en aller car je n’ai rien à dire de plus. Et pile à ce moment le téléphone de son bureau sonna. Il décrocha et s’engagea dans une conversation qui allait certainement durer un petit moment, car il fit signe à son fils de patienter.

Pendant ce temps l’inconnu n’avait pas d’autre choix que quitter la pièce, mais… Newt recula de la porte, le laissa passer juste à côté de lui, l’observant attentivement et plissa les yeux. Sa tête et son nom lui disaient quelque chose, et pour cause… Ça lui revint quand ce dernier traversa le hall et prit clairement la porte de sortie. (enfin quitta le poste hein, il n’embarque pas la porte d’entrée… /out).
Black… son visage… C’est un journaliste/photographe. Il l’avait vu une fois dans le New York Times d’ailleurs. Il n’y avait pas si longtemps même.
Brusquement alors que son paternel était au tel encore, il se rua à travers le hall, et puis à son tour par la porte. Il dévalla les marches manquant de se vautrer et repéra l’individu proche de traverser la rue.

HEYYYYYYYYYYYYY ATTENDEZ ! MONSIEUR BLACK ! MONSIEUR LE JOURNALISTE!!! Il courut vers lui, s’arrêta en mode glissade et légèrement haletant.

Je… enfin je voulais savoir ce que vous vouliez à mon père… Il grimaça et porta sa main au niveau des côtes… il avait comme un léger point de côté.

... Juste… par curiosité… et pas d’inquiétude ça restera entre nous… Ajouta-t-il pour que le gars se confit plus facilement à lui. Un journaliste, ça forcément quelques bonnes infos sur ce qui se passe non ? Les récents meurtres bizarres et sanguinaires, plus les disparitions qui s’accumulaient… de quoi forcément exciter son professionnalisme non ?

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Voir le profil de l'utilisateur



«Je fais 66kg tout mouillé, et mes os cassent facilement alors le sarcasme c'est ma seule défense»
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !
» Elémentaire, mon cher Watson — Sherlock
» [Event] élémentaire, mon cher Lochranza. bêêêêh oui !
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Petit décor rapide pour pas cher.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: